La grève du 14 mars 2017 a évidemment marqué les esprits. En effet, avec plus de 26% de grévistes au niveau national (plus de 60% sur les DR plus rurales) sur des fonctions cadres, elle révèle un profond malaise que nos dirigeants doivent entendre et traiter très rapidement. Nous avons été reçus le 30 mars pour faire part des demandes et des revendications de la Ligne Bancaire.
Si enfin, quelques améliorations semblent aboutir avec l’annonce du calendrier des promotions COCLI, COFI, CSP, CSI, la route est encore longue, notamment pour l’amélioration de l’utilisation des outils, qui ne sera rediscutée qu’en avril, en même temps que le dossier portant sur les conditions de travail. Ce fut pourtant un élément déclencheur important dans le conflit du 14 mars… De même, alors que la Ligne Bancaire va considérablement évoluer dans les prochains mois, La Poste ne propose toujours pas dans son agenda social de mesures d’accompagnement et de labellisation ! Lire la suite